établis par Dieu

Actes 7.35  Exode 3

Je vais m’efforcer, à partir de ce récit biblique, de développer un sujet qui peut répondre à nos interrogations et peut-être nous amener à plus d’humilité et de modération dans nos jugements ou dans nos activités.

Nous voulons souvent entreprendre des choses « pour » le Seigneur, sans attendre de savoir s’il nous le demande et s’il nous a qualifiés pour cela.

D’autre part, nous intervenons par des jugements péremptoires, souvent sur des ouï-dire ou sur des apparences.

Pourtant Dieu nous met souvent en garde contre ces comportements, notamment dans Romains 14.4

Qui es-tu, toi qui juges un serviteur d’autrui? S’il se tient debout, ou s’il tombe, cela regarde son maître. Mais il se tiendra debout, car le Seigneur a le pouvoir de l’affermir.

Arrêtons-nous sur cette parole, que je citais dans la précédente étude, concernant le Corps de Christ : Dieu a établi dans l’Église. 1 Corinthiens 12.28

Si je réfléchis honnêtement concernant ce que j’entreprends dans l’œuvre de Dieu ou aux jugements que je porte sur des formes d’actions et sur des personnes, alors je dois admettre que je m’avance parfois dans des choses pour lesquelles je ne suis pas mandaté par le Seigneur.

Je me remémore souvent les paroles du psalmiste :

Éternel! je n’ai ni un cœur qui s’enfle, ni des regards hautains; Je ne m’occupe pas de choses trop grandes et trop relevées pour moi.  Loin de là, j’ai l’âme calme et tranquille, Comme un enfant sevré qui est auprès de sa mère; J’ai l’âme comme un enfant sevré. Psaumes 131:1/2

Un jour ou je me faisais du souci à propos de situations d’églises, une pensée est venue avec force dans mon esprit :

Qui est le chef de l’Église ? Qui t’a établi comme juge ou gendarme de l’Église ?

Occupe-toi de ce que je t’ai confié, car je te donne de la force et de la sagesse uniquement pour cela.

Pour le reste, prie et fais-moi confiance. Je suis le Seigneur des églises et je veille sur mon troupeau. Lorsque le moment est venu, je sais comment intervenir.

Alors j’ai compris le message et depuis « j’ai l’âme calme et tranquille ». Cela ne veut pas dire que je me désintéresse de l’œuvre de Dieu en général. Lorsque j’ai de bonnes nouvelles je me réjouis et je lui rends grâces, quand j’apprends des mauvaises nouvelles qui m’attristent, alors je prie le Seigneur d’intervenir et de secourir. Lorsque je suis invité à prêcher je m’efforce de donner la parole qui édifiera et instruira, quand je travaille à ces études et exhortations sur « pasteurweb » je prends garde à me comporter en serviteur de mes frères et sœurs et surtout du Seigneur.

Revenons un instant à Moïse.

Avant d’être le libérateur et le conducteur d’Israël, il était  un personnage important dans la famille dirigeante Égyptienne. Il avait acquis la sagesse de l’Égypte et une grande autorité.

Exode 2:10 Quand il eut grandi, elle l’amena à la fille de Pharaon, et il fut pour elle comme un fils. Elle lui donna le nom de Moïse, car, dit-elle, je l’ai retiré des eaux.

Actes 7:22 Moïse fut instruit dans toute la sagesse des Égyptiens, et il était puissant en paroles et en oeuvres.

Cependant, il n’oubliait pas ses origines et en découvrant la souffrance de ses frères, il eut le désir de leur venir en aide. Ce qui est normal et louable.

Actes 7.23/25 Il avait quarante ans, lorsqu’il lui vint dans le cœur de visiter ses frères, les fils d’Israël.
Il en vit un qu’on outrageait, et, prenant sa défense, il vengea celui qui était maltraité, et frappa l’Égyptien.
Il pensait que ses frères comprendraient que Dieu leur accordait la délivrance par sa main; mais ils ne comprirent pas.

Mais, la situation  douloureuse d’Israël n’était pas ressentie uniquement par  Moïse. Celui qui veillait à la destinée de son peuple avait fixé un temps et élaboré son propre plan  pour sa délivrance.

Moïse eut à cœur de secourir ses frères et il intervint brutalement. Il pensait qu’ils  comprendraient que Dieu se servait de lui pour les délivrer. Mais ils ne comprirent pas et il dû s’enfuir.

Beaucoup plus tard, quarante ans après, l’Éternel appela Moïse et  l’envoya avec la puissance et l’autorité indispensables à sa mission, premièrement pour être accepté par ses frères et ensuite pour démontrer à Pharaon la puissance et la volonté de Dieu.

Actes 7:35 Ce Moïse, qu’ils avaient renié, en disant: Qui t’a établi chef et juge? c’est lui que Dieu envoya comme chef et comme libérateur avec l’aide de l’ange qui lui était apparu dans le buisson.

Et nous connaissons la suite : Moïse, après avoir été établi et envoyé par l’Éternel fut en bénédiction à son peuple et un instrument puissant pour accomplir la volonté de Dieu pendant quarante autres années. Un prophète, un berger, un législateur, enveloppé de la gloire de l’Éternel.

Qu’est-ce que je veux vous enseigner ici ?

Tout simplement que si nous voulons faire les oeuvres de Dieu, il nous faut être choisis, établis et envoyés par lui, avec la capacité et les moyens dont il nous Il nous dotera, et non pas en agissant ou parlant selon ce que nous pensons ou avons à cœur.

Ce qui important ce n’est pas ce que nous avons envie de faire, mais ce que Dieu nous demande.

Il y a aujourd’hui beaucoup de personnes qui s’établissent  et qui s’envoient elles-mêmes. Alors nous voyons le résultat.

Examinons quelques passages des Écritures : 

Luc 6.12/13 En ce temps-là, Jésus se rendit sur la montagne pour prier, et il passa toute la nuit à prier Dieu.
Quand le jour parut, il appela ses disciples, et il en choisit douze, auxquels il donna le nom d’apôtres.

Marc 3.13/15 Il monta ensuite sur la montagne; il appela ceux qu’il voulut, et ils vinrent auprès de lui.
Il en établit douze, pour les avoir avec lui,  et pour les envoyer prêcher avec le pouvoir de chasser les démons.

Remarquons la façon dont Jésus a agit :

  • Il s’est isolé sur la montagne et a passé toute une nuit à prier Dieu

  • quand le jour paru, il appela ses disciples et parmi eux il en choisit douze

  • enfin il les établit, pour les avoir avec lui et les envoyer…avec l’autorité de son nom

Le Seigneur leur dira plus tard :

Ce n’est pas vous qui m’avez choisi; mais moi, je vous ai choisis, et je vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure, afin que ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne. Jean 15:16

Comprenons bien cela, ce n’est pas nous qui devons décider ce qui doit être fait dans l’Église du Seigneur, mais c’est Lui, le chef de l’Église, qui choisit, appelle et établit, ceux qu’Il envoie.

Lorsque le Seigneur établit, cela veut dire qu’il donne l’autorité et les capacités, les dons  et les ministères, nécessaires pour accomplir son oeuvre et être reconnus comme tels.

Être établi par Dieu, c’est avoir reçu son approbation, son ordre et sa force, c’est à dire l’onction.

Jésus n’est pas venu de lui-même.

Il a dit que c’est le Père qui l’a envoyé.

Jean 8:42 Jésus leur dit: Si Dieu était votre Père, vous m’aimeriez, car c’est de Dieu que je suis sorti et que je viens; je ne suis pas venu de moi-même, mais c’est lui qui m’a envoyé.

Luc 4:18 L’Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le coeur brisé, (4-19) Pour proclamer aux captifs la délivrance, Et aux aveugles le recouvrement de la vue, Pour renvoyer libres les opprimés, pour publier une année de grâce du Seigneur.

Il dira aussi  : Je ne fais rien de moi-même, mais  je parle selon ce que le Père m’a enseigné. Jean 8:28

Jean 12:49 Car je n’ai point parlé de moi-même; mais le Père, qui m’a envoyé, m’a prescrit lui-même ce que je dois dire et annoncer.

Le Saint-Esprit n’est pas venu de lui-même.

  • Jésus a prié le Père de l’envoyer. Jean 14.16

  • Il a été envoyé par le Père et par le Fils. Jean 14.26 – 15.26

  • Il ne parle pas de lui-même. Jean 16.13

– Les douze apôtres ne sont pas allé d’eux mêmes, mais il ont été envoyés.

– Barnabas et Saul ont été choisis, établis et envoyé par le Saint-Esprit. Actes 13.2/4

– L’apôtre Paul ne s’est pas autoproclamé serviteur de Christ, mais il a été établi et envoyé par le Seigneur. Galates 1.1

– Même les anciens des églises étaient établis par le Saint-Esprit. Actes 20.28

Nous pourrions ajouter à cette liste, tous ceux que Dieu a choisis, établis et envoyés, comme prophètes, sacrificateurs, rois ou simples messagers que ce soit dans l’Ancien Testament ou dans la vie de l’Église.

Nous remarquons que ceux que Dieu envoie sont équipés de ses dons, revêtus de l’onction de son Esprit qui les rend capables de le servir.

L’onction, c’est le revêtement du Saint-Esprit, qui donne à ceux qui en sont couverts, les capacités, le pouvoir et la force de servir Dieu dans la mission qu’il leur confie.

L’onction c’est la mesure accordée à chacun en fonction de la tâche qui lui est demandé d’accomplir.

Je reviendrai dans une prochaine étude sur « l’Onction », mais aujourd’hui, j’ai voulu attirer votre attention sur la façon dont nous parlons et agissons souvent à la légère dans nos jugements et nos activités.

Dieu a établi Ézéchiel comme un prophète-sentinelle sur Israël et nous remarquons à la fois la responsabilité qui lui incombait et l’onction dont il était revêtu. Ézéchiel 3.17

Dieu établit dans l’Église des hommes et des femmes qui sont chargés de le servir là où il les place lui-même, au sein de leur famille, dans leur village, leur quartier ou leur ville, dans leur assemblée ou dans leur église de maison.

Commençons par mettre de l’ordre dans notre propre vie, dans notre maison et nous serons alors prêts pour d’autre tâches.

Je ne crois pas que nous sommes appelés à être les gendarmes, les policiers ou les juges des églises, dans lesquelles nous ne vivons pas.

Si le Seigneur nous donne des responsabilités locales, régionales, nationales ou internationales, il nous donnera son onction pour le servir. C’est indispensable.

Nous pouvons aspirer, soupirer, prier, mais rappelons-nous que toute efficacité dans ce que nous entreprenons ne peut venir que du Seigneur lui-même.

2 Corinthiens 3:5 Ce n’est pas à dire que nous soyons par nous-mêmes capables de concevoir quelque chose comme venant de nous-mêmes. Notre capacité, au contraire, vient de Dieu.

Source: Pasteur web

Laissez un commentaire