Le ministère d’apôtre a été créé et établi par le Seigneur Jésus-Christ, lui-même dans une situation particulière :

Après avoir prier toute une nuit pour connaître la volonté de son Père, Jésus a choisi douze hommes pour être des témoins particuliers chargés de faire connaître ce qu’ils avaient vu et entendu de Lui, les témoins oculaires de ses œuvres et de sa Parole. 1 Jean 1.1…

Des hommes qui allaient poser le fondement de la foi pour ceux qui croiraient en Christ dans toutes les générations à venir jusqu’au retour de leur Maître.

Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire. Ephésiens 2:20

Dans l’Evangile de Luc, un passage nous fait comprendre avec quel soin le Seigneur Jésus-Christ a choisi les douze :

En ce temps-là, Jésus se rendit sur la montagne pour prier, et il passa toute la nuit à prier Dieu.
Quand le jour parut, il appela ses disciples, et il en choisit douze, auxquels il donna le nom d’apôtres. Luc 6.12/13

« apôtre »

C’est le nom que Jésus a donné lui-même aux douze hommes qu’il a choisis, appelés et établis.

Le mot grec « apostolos » (apôtre) signifie « envoyé en avant », messager, ambassadeur »

Dans l’Ancien Testament, le verbe « envoyer » est la traduction du mot hébreux : chalaH et dans le Nouveau testament il s’agit du verbe grec : apostellô qui a donné apostolos, littéralement : l’envoyé

Le sens général du mot « chalaH » est: « chargé de mission ». C’est le sens qui lui est donné en Exode 23.20 et en Genèse 24.7.

Voici, j’envoie un ange devant toi, pour te protéger en chemin, et pour te faire arriver au lieu que j’ai préparé.

… lui-même enverra son ange devant toi

L’apôtre de la foi que nous confessons

Le premier, le plus grand des apôtres, l’envoyé de l’Eternel, l’apôtre par excellence, c’est le Seigneur Jésus-Christ qui a dit :

Je ne suis pas venu de moi-même: mais celui qui m’a envoyé est vrai, et vous ne le connaissez pas Moi, je le connais; car je viens de lui, et c’est lui qui m’a envoyé. Jean 7:28/29

L’auteur de l’épître aux Hébreux, inspiré par le Saint-Esprit, écrit au sujet du Seigneur Jésus-Christ :

En conséquence, il a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin qu’il fût un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu, pour faire l’expiation des péchés du peuple; car, ayant été tenté lui-même dans ce qu’il a souffert, il peut secourir ceux qui sont tentés. Hébreux 2.17/18

Et il ajoute :

C’est pourquoi, frères saints, qui avez part à la vocation céleste, considérez l’apôtre et le souverain sacrificateur de la foi que nous professons, Jésus, qui a été fidèle à celui qui l’a établi, comme le fut Moïse dans toute sa maison. Hébreux 3.1/2

Si nous voulons connaitre le ministère d’apôtre dans sa perfection et sa plénitude considérons attentivement le Seigneur Jésus dans ses paroles et dans ses œuvres. Il est le ministre parfait du sanctuaire divin. Hébreux 8.1/2

Son ministère exprime la plénitude du service divin sous différents aspects : apôtre, prophète, évangéliste, pasteur, docteur et il délègue à ses serviteurs une partie de ses propres pouvoirs, dont le ministère d’apôtre.

Différentes catégories d’apôtres :

Les douze que Jésus a choisis et établis pour une mission très particulière qui n’a été déléguée à personne d’autres après eux, des témoins oculaires dès le commencement, qui sont devenus des ministres de la parole et nous ont transmis les enseignements du Seigneur Jésus-Christ. Luc 1:2

Ils ont été les témoins de sa vie dès le commencement, depuis le baptême de Jean, témoins de ses oeuvres, de ses souffrances, de sa mort et de sa résurrection, jusqu’à son ascension au ciel.

C’est ce que confirmait l’apôtre Pierre et après lui l’apôtre Jean :

Nous sommes témoins de ces choses, de même que le Saint-Esprit, que Dieu a donné à ceux qui lui obéissent. Actes 5:32

Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché, concernant la parole de vie, 1 Jean 1:1

Des témoins choisis d’avance par Dieu :

Nous sommes témoins de tout ce qu’il a fait dans le pays des Juifs et à Jérusalem. Ils l’ont tué, en le pendant au bois.
Dieu l’a ressuscité le troisième jour, et il a permis qu’il apparût, non à tout le peuple, mais aux témoins choisis d’avance par Dieu, à nous qui avons mangé et bu avec lui, après qu’il fut ressuscité des morts. Actes 10.39/41

Il faut donc que, parmi ceux qui nous ont accompagnés tout le temps que le Seigneur Jésus a vécu avec nous, depuis le baptême de Jean jusqu’au jour où il a été enlevé du milieu de nous, il y en ait un qui nous soit associé comme témoin de sa résurrection. Actes 1.21/22

Les douze apôtres ont une place exceptionnelle et à part, non seulement comme témoins mais aussi comme dépositaires de la doctrine de Christ.

Ils ont reçu les paroles du Seigneur, sa doctrine qui a été scellée en eux par le Saint-Esprit, afin d’établir les fondements de l’Église de Jésus-Christ, la pierre principale, le rocher sur lequel s’élève tout l’édifice.

Théophile, j’ai parlé, dans mon premier livre, de tout ce que Jésus a commencé de faire et d’enseigner dès le commencement jusqu’au jour où il fut enlevé au ciel, après avoir donné ses ordres, par le Saint-Esprit, aux apôtres qu’il avait choisis. Actes 1.1/2

Je vous ai dit ces choses pendant que je demeure avec vous.
Mais le consolateur, l’Esprit-Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. Jean 14.25/26

L’apôtre Paul rappelle que l’Église, composée de ceux qui ont cru au Seigneur Jésus-Christ est construite sur l’enseignement des apôtres, dont le fondement principal est la personne même de Christ.
Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire. En lui tout l’édifice, bien coordonné, s’élève pour être un temple saint dans le Seigneur. Éphésiens 2:20.21

Les douze apôtres de Christ ont une place particulière dans la construction de l’Église du Seigneur :

La muraille de la ville avait douze fondements, et sur eux les douze noms des douze apôtres de l’agneau. Apocalypse 21:14

Un apôtre particulier

Quelques années après, Saul de Tarse, appelé Paul, a été appelé par le Seigneur Jésus-Christ lui-même pour être son apôtre parmi les païens, l’apôtre des incirconcis pour lesquels il a reçu l’enseignement qu’il développe dans toutes ses lettres.

Galates 2.6/9 Ceux qui sont les plus considérés-quels qu’ils aient été jadis, cela ne m’importe pas: Dieu ne fait point acception de personnes, -ceux qui sont les plus considérés ne m’imposèrent rien.
Au contraire, voyant que l’Evangile m’avait été confié pour les incirconcis, comme à Pierre pour les circoncis, – car celui qui a fait de Pierre l’apôtre des circoncis a aussi fait de moi l’apôtre des païens, – et ayant reconnu la grâce qui m’avait été accordée, Jacques, Céphas et Jean, qui sont regardés comme des colonnes, me donnèrent, à moi et à Barnabas, la main d’association, afin que nous allassions, nous vers les païens, et eux vers les circoncis.

1 Corinthiens 4:17 Pour cela je vous ai envoyé Timothée, qui est mon enfant bien-aimé et fidèle dans le Seigneur; il vous rappellera quelles sont mes voies en Christ, quelle est la manière dont j’enseigne partout dans toutes les Églises.

On observe dans l’œuvre de Paul la dimension et l’autorité du ministère d’apôtre :

Il fonde des églises

Il établit d’autres ministères

Il donne des instructions précises à ces églises dont il établit les règles de doctrine et de gouvernement.

Il forme des hommes pour le ministère et les consacre avec d’autres.

Il visite les églises et veille à ce qu’elles demeurent dans la bonne doctrine

Il veille sur les pasteurs et les enseignants des églises afin qu’ils ne dévient pas

Il peut à juste titre se déclarer apôtre à cause de son appel sur le chemin de Damas et de la vision qu’il eut de Jésus ressuscité, ainsi que son enlèvement au ciel qu’il décrit au chapitre 12 de sa seconde lettre aux disciples de l’église de Corinthe.

Il affirme qu’il a reçu son ministère directement du Seigneur et non des hommes, il se réclame de la volonté de Dieu et du choix souverain du Seigneur Jésus-Christ, comme apôtre de Christ :

Galates 1:1 Paul, apôtre, non de la part des hommes, ni par un homme, mais par Jésus-Christ et Dieu le Père, qui l’a ressuscité des morts,

1 Timothée 1:1 Paul, apôtre de Jésus-Christ, par ordre de Dieu notre Sauveur et de Jésus-Christ notre espérance,

1 Corinthiens 9:1 Ne suis-je pas libre? Ne suis-je pas apôtre? N’ai-je pas vu Jésus notre Seigneur? N’êtes-vous pas mon oeuvre dans le Seigneur?

Il déclare qu’il a reçu l’enseignement qu’il apporte directement par une révélation du Seigneur.

Je vous déclare, frères, que l’Evangile qui a été annoncé par moi n’est pas de l’homme; car je ne l’ai ni reçu ni appris d’un homme, mais par une révélation de Jésus-Christ. Galates 1.12

Car j’ai reçu du Seigneur ce que je vous ai enseigné; 1 Corinthiens 11:23

Puis il définit les marques et les preuves de son apostolat :

1 Corinthiens 9:2 Si pour d’autres je ne suis pas apôtre, je le suis au moins pour vous; car vous êtes le sceau de mon apostolat dans le Seigneur.

2 Corinthiens 12:12 Les preuves de mon apostolat ont éclaté au milieu de vous par une patience à toute épreuve, par des signes, des prodiges et des miracles.

D’autres apôtres

Ils sont devenus apôtres en fonction de leur ministère : Jacques, le frère du Seigneur. Galates 1.19, Barnabas Actes 14.14, Andronicus et Junias Romains 16.7, Silas 1 Th 2.6, et Epaphrodite désigné par ce terme dans Philippiens 2.25.

Il faut signaler à leur égard l’emploi du mot « envoyés ».

Des hommes « envoyés » par le Saint-Esprit

Actes 13:4 Barnabas et Saul, envoyés par le Saint-Esprit, descendirent à Séleucie, et de là ils s’embarquèrent pour l’île de Chypre.

Les « envoyés » des églises

2 Corinthiens 8:23 Ainsi, pour ce qui est de Tite, il est notre associé et notre compagnon d’œuvre auprès de vous; et pour ce qui est de nos frères, ils sont les envoyés des Eglises, la gloire de Christ.

Le terme d’apôtre ou envoyé en mission, peut aussi être appliqué aux missionnaires :

Dans l’histoire contemporaine de l’Église on trouve souvent le mot missionnaire pour désigner des hommes et des femmes partant dans des pays éloignés du leur, où en général il n’y a pas ou presque pas d’églises, afin d’y annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ, d’y créer des églises et de les organiser.

Il y a aussi des prédicateurs-missionnaires, qui travaillent dans des régions où existent déjà des églises, mais qui vont remplir une mission de restauration du message de la Parole de Dieu. Ils vont être à l’origine de nouvelles églises, qui formeront un mouvement nouveau. Il y a eu dans le passé et il y a encore des hommes appelés « des revivalistes », instruments de « réveils », qui sont de véritables apôtres.

Dans les différents mouvements, dénominations, ou fédérations, ceux qui exercent un ministère qui fait autorité sur plusieurs églises, peuvent être considérés comme des apôtres.

Cependant il faut préciser que dans le Nouveau Testament, lorsque le nom d’apôtre est donné à quelqu’un il indique un ministère spécifique, accordé par le Seigneur, selon les passages suivants :

1 Corinthiens 12:28 Et Dieu a établi dans l’Église premièrement des apôtres, …

Éphésiens 4:11 Et il a donné les uns comme apôtres, …

Jude 1:17 Mais vous, bien-aimés, souvenez-vous des choses annoncées d’avance par les apôtres de notre Seigneur-Jésus Christ.

2 Pierre 3:2 afin que vous vous souveniez des choses annoncées d’avance par les saints prophètes, et du commandement du Seigneur et Sauveur, enseigné par vos apôtres …

Actes 14:14 Les apôtres Barnabas et Paul,

1 Thessaloniciens 2:6 Nous n’avons point cherché la gloire qui vient des hommes, ni de vous ni des autres; nous aurions pu nous produire avec autorité comme apôtres de Christ,

Galates 1:19 Mais je ne vis aucun autre des apôtres, si ce n’est Jacques, le frère du Seigneur.

Des apôtres aujourd’hui.

Il existe aujourd’hui des hommes qui ont le ministère d’apôtres, mais malheureusement certains s’autoproclament eux mêmes. Cela a toujours existé, même au commencement de l’Eglise :

Apocalypse 2:2 Je connais tes oeuvres, ton travail, et ta persévérance. Je sais que tu ne peux supporter les méchants; que tu as éprouvé ceux qui se disent apôtres et qui ne le sont pas, et que tu les as trouvés menteurs;

2 Corinthiens 11:13 Ces hommes-là sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ.

D’où l’importance d’examiner l’authenticité des ministères afin de discerner ceux que le Seigneur établit pour les reconnaître et les accepter afin que les églises bénéficient pleinement des dons que le Seigneur Jésus-Christ donne pour l’édification de ses disciples.

Le ministère d’apôtre est un ministère de fondation, d’autorité et d’encadrement. Ils fondent des églises et les visitent. Ils ont la capacité spirituelle accordée par le Seigneur pour évangéliser, enseigner, établir et structure les églises. En ce sens Timothée et Tite étaient délégués par l’apôtre Paul dans ce but.

Dans certains mouvement évangéliques ils sont reconnus et consacrés officiellement parmi les autres ministères.

Mais souvent les églises se satisfont de quelques ministères : évangélistes, docteurs et pasteurs, ces derniers ayant la prépondérance.

D’autres vivent en autarcie, repliées sur elles mêmes et cloisonnées, fonctionnant, avec « un pasteur » qui contrôle tout et fait tout. C’et un homme orchestre. Or nous savons que dans la pensée de Christ les choses ne sont pas ainsi :

Il a donné les uns comme … les autres comme … Éphésiens 4.11

Dieu a établi dans l’Église …1 Corinthiens 12.28

Tous sont ils … tous ont ils … 1 Corinthiens 12.29/30

Cela veut dire qu’un seul homme ne possède pas tous les ministères et tous les dons et doit donc accepter que d’autres ministères viennent lui donner la main d’association.

Nous observons que dans les églises du Nouveau Testament, tous les ministères étaient présents et s’exerçaient selon l’autorité de chacun.

Il y l’autorité des apôtres, celle des prophètes, celle des docteurs, celles des évangélistes, celle des pasteurs.

Aucun de ces ministères ne doit entrer en conflit l’un contre l’autre, mais s’exercer dans une reconnaissance réciproque.

Romains 12.4/8 Car, comme nous avons plusieurs membres dans un seul corps, et que tous les membres n’ont pas la même fonction, ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ, et nous sommes tous membres les uns des autres.
Puisque nous avons des dons différents, selon la grâce qui nous a été accordée, que celui qui a le don de prophétie l’exerce selon l’analogie de la foi; que celui qui est appelé au ministère s’attache à son ministère; que celui qui enseigne s’attache à son enseignement, et celui qui exhorte à l’exhortation. Que celui qui donne le fasse avec libéralité; que celui qui préside le fasse avec zèle; que celui qui pratique la miséricorde le fasse avec joie.

Nous devons accepter humblement l’autorité spirituelle que le Seigneur a établi dans son Église.

Romains 12:3 Par la grâce qui m’a été donnée, je dis à chacun de vous de n’avoir pas de lui-même une trop haute opinion, mais de revêtir des sentiments modestes, selon la mesure de foi que Dieu a départie à chacun.

Jacques, Pierre et Jean étaient considérés comme des colonnes dans l’Eglise de Christ. (Galates 2.9) Certainement à cause de la dimension spirituelle de leur ministère et de l’onction du Saint-Esprit qui reposait sur eux. Comme les colonnes du temple de Jérusalem assuraient la stabilité de tout l’édifice, il en est ainsi des personnes affermies et fondées dans la doctrine de Christ.

L’apôtre Pierre n’a pas toujours été un exemple de solidité, mais Jésus lui a dit :

… j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point; et toi, quand tu seras converti, affermis tes frères. Luc 22:32

Celui qui était comme un caillou qui roule, est devenu une pierre scellée dans l’édifice et il pouvait exhorter ses frères et sœurs en écrivant :

… et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d’offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus-Christ. 1 Pierre 2:5

C’est pourquoi, frères, appliquez-vous d’autant plus à affermir votre vocation et votre élection; car, en faisant cela, vous ne broncherez jamais.2 Pierre 1:10

Prions afin que les églises et ceux qui sont chargés de les paître reconnaissent et acceptent tous les ministères donnés par le Seigneur de l’Eglise et en l’occurrence celui d’apôtre afin que la plénitude « du ministère de Christ » soit manifestée selon Éphésiens 4.11 …

Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l’oeuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ, jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ, afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction, mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ.

Source: Pasteur Web

Laissez un commentaire