Le grand dessein de Dieu pour chacune d’entre nous s’accomplit en temps voulu, et son plan se réalise sans l’ombre d’un doute.

Dieu déclare : C’est moi, moi qui suis le premier, c’est aussi moi qui suis le dernier. Esaïe 48.12.

C’est certain, Dieu est le commencement et la fin ! Il a créé l’univers et celui-ci Lui appartient

Job reconnut humblement la souveraineté de Dieu :

Je reconnais que tu peux tout .Et que rien ne s’oppose  à tes pensées Quel est celui qui à la folie d’obscurcir mes desseins ? Job 42. 2

Quel encouragement de savoir que la vie présente fait partie  intégrante du plan que Dieu opère en son temps !

Dieu gouverne son monde et Il sait exactement  ce qu’il en est pour chacune.

Ce qui est important c’est essayer de comprendre le gouvernement souverain de Dieu pour nos vies, car c’est alors que nous aurons l’espoir, l’assurance et le désir de persévérer, et de reconnaître sa souveraineté absolue.

Souvenez-vous de ce qui s’est passé dès les temps anciens; Car je suis Dieu, et il n’y a en a point d’autre, Je suis Dieu, et nul n’est semblable à moi.

J’annonce dès le commencement ce qui doit arriver, Et longtemps d’avance ce qui n’est pas accompli. Esaïe 46. 9 ET 10 ;

Car Dieu est Roi de toute la terre. Dieu règne sur les nations. Dieu à pour siège son saint trône Psaumes 47. 8 et 9

Le Dieu de la Bible n’est pas faible ; Il est fort, Il est Tout-Puissant, rien n’arrive sans sa permission, ou qui ne soit  conforme à son plan, pas même le mal. Rien ne le trouble ni le désempare. Ses plans se réalisent toujours. C’est pourquoi celles qui le connaissent bien  agissent avec hardiesse, assurées que Dieu est avec elles pour accomplir ses  desseins merveilleux dans leur vie.

Inaugurer son Royaume

Le fait que Dieu soit vraiment souverain et que rien ne s’oppose à ses projets soulève des questions souvent ardues.

Pourquoi le monde est-il dans cet état ? Pourquoi il y a tant de misères ? tant de souffrances ? tant de malheurs ? tant de guerres?

Bien que nous ne  puissions pas répondre de façon pleinement satisfaisante à toutes ses questions, certains passages des Ecritures nous donnent des indices.

Lisons la parabole du semeur, dans Matthieu ; 13. 24 à 30

Le royaume des cieux est semblable à un homme qui a semé une bonne semence dans son champ, Mais, pendant que les gens dormaient, son ennemi vint, sema de l’ivraie parmi le blé, et s’en alla.

Lorsque, l’herbe eut poussé et donné du fruit, l’ivraie parut aussi.

Les serviteurs du maître de la maison vinrent lui dirent: Seigneur, n’as-tu pas semé une bonne semence dans ton champ? D’où vient donc qu’il y a de l’ivraie?

Il leur répondit: C’est un ennemi qui a fait cela. Et les serviteurs lui dirent : Veux-tu que nous allions l’arracher?

Non, dit-il, de peur qu’en arrachant de l’ivraie, vous ne déraciniez en même temps le blé.

Laisser croître ensemble l’un et l’autre jusqu’à  la moisson, et, à l’époque de la moisson, je dirai aux moissonneurs, Arrachez d’abord l’ivraie, et liez-la en gerbes pour la brûler, mais amasser le blé dans mon grenier.

38 à 43: Le champ, c’est le monde; la bonne semence, ce sont les fils du royaume; l’ivraie ce sont les fils du malin. L’ennemi qui l’a semée c’est le diable; la moisson c’est la fin du monde.

Les moissonneurs, ce sont les anges.

Or, comme on arrache l’ivraie et qu’on la jette au feu, il en sera de même à la fin du monde.

Le fils de l’homme enverra ses anges, qui arracheront de son royaume tous les scandales  et ceux qui commettent l’iniquité; et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.

A lors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Que celui qui à des oreilles pour entendre entende.

Le malin a fait du mauvais travail dans le monde.

Nous qui sommes enfants de Dieu nous devons porter la bonne semence, porter des bons fruits, la moisson est grande, et il y a beaucoup qui ne connaissent pas Jésus, travaillons tant qu’il fait jour, pour répandre la bonne nouvelle.

Gardons-nous de nous associer au mal qui est dans le monde; plein de tentation, de mensonge, de choses viles ! N’ayons pas peur d’employer le mot « péché » car c’est bien de cela qu’il s’agit.

Soyons justes,  resplendissantes de joie, et lorsque nous apparaîtrons dans le royaume du Père nous brillerons comme le soleil de justice. Soyons attentives à sa voix, car Il parle de différentes manières,

Satan et ses anges déchus sont des ennemis vaincus

Ce sont des créatures finies qui ne peuvent absolument plus rien faire sans la permission de Dieu. Satan ne put rien contre Job (ce dont il se plaignit) sans l’autorisation de Dieu.

Satan et ses anges possèdent une vaste connaissance, mais ils ne sont pas omniscients.

Ils détiennent un pouvoir, quand ils ont la permission de s’en servir , mais ils ne sont pas omnipotents ; ils sont partout dans le monde par personnes interposées, mais ils ne sont pas omniprésents. Ils peuvent suggérer le mal, mais ils ne peuvent pas faire violence à la volonté d’une autre créature.

Ils peuvent  tenter  et ruser  pour nuire aux enfants de Dieu, mais ils ne peuvent  forcer personne à se soumettre à leurs plans.

Ils détiennent un certain pouvoir sur la nature, quand Dieu leur permet de s’en servir, mais ils ne peuvent rien créer, ni utiliser la création autrement que selon  ce que Dieu décide.

Ils n’ont jamais vaincu Dieu. Ils sont limités dans la connaissance, ce qui peut nous consoler, nous chrétiennes, surtout pour celles qui prennent  au sérieux leur combat pour lutter contre les puissances des ténèbres.

Veillons, et prions Notre Père afin qu’Il nous protège, qu’Il nous garde dans le droit chemin et qu’Il éloigne de nous, Satan et  ses anges déchus.

Dieu est notre Roi

Un roi ne se conçoit pas sans royaume. Il en est de même pour Dieu.

En dépit de l’activité de Satan et de l’extraordinaire patience du Seigneur, le royaume de Dieu  s’établit (pour l’instant )  en nous par le Saint-Esprit, et Il triomphera au moment décidé par Lui .

Que nous dit David, au Psaumes 9. 1à 21 ?

Je louerai l’Eternel de tout mon cœur, je raconterai ses merveilles. Je ferai de toi le sujet de ma joie et de mon allégresse, je chanterai ton nom, Dieu Très- haut ! Mes ennemis reculent , ils chancellent, ils périssent devant  ta face.

Dans Sophonie. 3. 8 et 9, nous lisons ce que dit l’Eternel Dieu

Attendez-moi donc , dit l’Eternel, Au jour où je me lèverai pour le butin,

Car j’ai résolu de rassembler les nations.

De rassembler les royaumes, pour répandre sur eux ma fureur,

Toute l’ardeur de ma colère; Car par le feu de ma jalousie tout le pays sera consumé.

Alors je donnerai aux peuples des lèvres pures,

Afin qu’ils invoquent tous le nom de l’Eternel,

Pour le servir d’un commun accord.

Dans le  monde actuel  difficile, le seul réconfort, c’est l’assurance de la souveraineté de Dieu, sa présence dans nos vies. Il est notre Roi!

Philippe Yancey a écrit ces paroles :

« Quand j’ai été moi-même déçu par Dieu, je L’ai supplié d’agir avec puissance. J’ai prié contre la tyrannie politique et l’injustice, l’iniquité. J’ai prié pour des miracles, pour des preuves de l’existence de Dieu. Cependant, en lisant dans les prophètes à quoi ressemblerait ce jour où Dieu retirerait finalement tous les voiles, une prière  s’élève au-dessus des autres: « O Dieu, j’espère ne pas me trouver dans les parages! »

Dieu reconnaît volontiers qu’Il retient sa puissance, mais Il se retient pour notre bien.

A tous les moqueurs qui réclament une intervention directe du ciel, les prophètes donnent une recommandation inquiétante :  « Attendez ! »

Plaisons nous à reconnaître Dieu en Souveraineté  absolue. Le simple fait de savoir que le Seigneur n’est jamais pris au  dépourvu, ni surpris par quoi qu’il arrive, est d’un grand réconfort pour nous. La pensée que Satan est un ennemi  vaincu et  que l’impiété qui règne autour de nous sera jugée avec équité, nous permet de supporter

En attendant la bienheureuse espérance et la manifestation de la gloire du grand Dieu, et de notre Sauveur Jésus-Christ .  Tite. 2; 13

Etre aimée de Dieu et faire partie de son royaume est assurément un privilège.

Ne pas se laisser guider par Lui pour nos vies ou  douter de sa sagesse dans la direction de nos affaires, serait supposer qu’Il n’est pas vraiment le Dieu Tout-Puissant.

C’est un choix à faire, entre vivre comme une enfant aimée du Roi, en toute sécurité ou vivre comme une enfant anxieuse et tourmentée, dont le Dieu n’est ni tout-puissant, ni compatissant.

Nous pouvons nous trouver dans des situations tragiques et inexplicables, référons-nous à notre Souverain, approchons-nous de Lui en toute honnêteté avec un cœur humble et soumis.

Acceptons, de Lui faire confiance, dans sa capacité et sa sagesse, qu’Il accomplisse son dessein pour son royaume et pour nous, selon ses voies.

Nous savons que nous ne pouvons pas diriger nos vies et trouver une pleine satisfaction

Bénissons Dieu pour son désir de nous prendre sous son aile et d’être le Seigneur de nos vies, et aimons le pour sa souveraineté et sa royauté.

Les Desseins de l’Eternel subsistent à toujours,

Et les projets de son cœur, de génération en génération.

Heureuse la nation dont l’Eternel est le Dieu!

Heureux le peuple qu’il choisit pour son héritage!

L’Eternel regarde du haut des cieux,

Il voit tous les fils de l’homme. Psaumes 33. 12 et 13

Source: Pasteur web

Laissez un commentaire